1.craqué, 2. l'échec, 3.certitude, 4. frustrant, 5. bruit,

6. revenant,7. condition, 8. libre, 9. mourir, 10. duré.,

 

kjh

 

BERNARD LACHANCE 1

 

ISABELLE--Aussi ----A----- que la pluie. C'est une magnifique chanson extrait du dernier album de Bernard Lachance

On est pas prèt de pas entendre parler de Bernard Lachance

BERNARD--he he he

ISABELLE--Merci d'être là Bernard

BERNARD--ça fait plaisir

ISABELLE--Je suis ravie de vous rencontrer

BERNARD--moi aussi Isabelle

ISABELLE--parce qu'on a entendu...vous êtes un phénomène.

Vous savez que vous êtes un phénomène?

BERNARD--Je ne sais pas. C'est ce qui disent

ISABELLE--Parce que vous êtes un pur produit de la mouvance Oprah, aussi du fait que vous êtes aussi la réalité, de dire que quelqu'un qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves, il peut y arriver à ----B---- d'avoir la tête dûre,

BERNARD---effectivement

ISABELLE--et de ne pas lâcher

BERNARD--c'est ça aussi, de ne pas lâcher, ça a quand même été un parcours difficile à New York où j'ai déménager seul ça a été une année, très, très, très, très, très, très difficile, très difficile

ISABELLE--au point ou genre où il y avait des journées où vous ne mangiez pas

c'était difficile comme ça?

BERNARD--au point où pour la première fois de ma vie, pour la première fois de ma vie

je me souviens du souvenir où je marche dans les rues de New York, en

---C----d'avoir vendu des disques sur Times Square, c'est très épuisant de vendre des disques, de convaincre des gens

ISABELLE--sur le coin de la rue,

BERNARD--c'est dur sur la voix, sur le

coin de la rue sur Times Square,il y avait du ----D-----, les gens ne croyait pas que c'était moi qui chantait

ça c'était toujours assez -----E----. il y a des fausses montres, il vendent des fausses montres des faux sacs, des fausses lunettes alors moi j'étais juste un faux chanteur...

ISABELLE--oui

BERNARD--les gens ne croyait pas que c'était moi qui chantait. Il fallait que je chante live. Et je me souviens d'un moment où je revenais à mon appartement dans Chelsea puis j'ai ---F---- j'ai explosé en pleurs et je me suis dit pour la première fois de ma vie j'ai dit: "ben coup donc, ça se peut que ça n'arrive pas, ça se peut que ça ne se produise pas mon rêve, ça ce peut que ça... it's not going to happen".

ça m'arrivera pas..... peut-être,

c'est la première fois de ma vie, j'ai eu peur, j'ai dit « wow »

pour la première fois de ma vie, je viens d'avoir ce feeling là

ISABELLE--Puis ça a ----G--- combien de temps?

BERNARD--hum après ça, ça revenait de temps en temps, mais que c'était bizarre pour moi

parce que ça a toujours été certain pour moi que ça arrivait

mais c'est à New York, ça a été un petit peu difficile

ISABELLE--Cette ----H---- elle vous vient d'où Bernard Lachance?

BERNARD--Ahh Je (ne) sais pas. Je (ne) sais pas, écoutez. On me pose souvent ces questions là

je trouve toujours mes réponses un peu platte, parce que les gens disent t'as du guts, où tu prends ça? Moi c'est moi

moi là, pour moi c'est pas ça du guts, moi du guts quand ta vie (n') est pas en jeu

tu sais quand tu fais un projet et t'a vie (n')est pas en jeu

ISABELLE--oui

BERNARD--c'est pas du guts, Moi un gars qui marche entre les deux, le fil entre les deux World Trade Center dans le temps

moi c'est du guts, parce que tu peux ----I----

radio city, pas radio..the Chicago theatre, qu'est-ce qui arrive si ça n'arrive pas tu perds dix-huit mille

Pis!!!!! Qu'est-ce que ça fait ça?

Tu continues, t'as des amis tu as ta famille, tu manges.

C'est pas grave, je pense que c'est la jonction de ces deux choses là.

qui fait que j'ose faire des choses comme ça, Les deux choses, les jonctions c'est à dire

Pas peur de -----J----- parce que ça c'est la plus grande peur de l'être humain

et pas à l'argent

---------------

réponses